Le directeur de l’Institut Pasteur Hechmi Louzir a indiqué que « la situation épidémiologie en Tunisie a enregistré une légère augmentation par rapport aux nombres des cas positifs. »
Dans une déclaration à Shems Fm, Louzir a précisé mardi, que « le variant Omicron en cours de propagation en Tunisie est moins dangereux que les autres variants. »
« Il n’y a pas de raison de prendre des mesures exceptionnelles actuellement. » a-t-il ajouté en insistant sur la prise en compte des dernières recommandations du ministère de la Santé (port du masque dans les espaces fermés- l’aération des espaces et le renforcement da la vaccination par le booster. »)