Au moins quatre personnes ont été tuées et vingt autres ont été blessées par balles jeudi 14 octobre, à Beyrouth, en marge d'une manifestation organisée par le Hezbollah et ses alliés chiites d'Amal contre le juge d'instruction qui est en charge de l'enquête sur l'explosion d'août 2020 dans le port de la capitale libanaise.
Des centaines de sympathisants des deux groupes chiites ont organisé cette manifestation pour dénoncer les décisions de refus de révocation de l'enquêteur judiciaire dans l'affaire de l'explosion du port de Beyrouth, le juge Tariq Al-Bitar.
Lundi, le Secrétaire général du Hezbollah, Hassan Nasrallah a estimé que les décisions d'Al-Bitar sont purement politiques et n'ont rien à voir avec la justice.