Après des mois de restrictions et de confinement à cause de la pandémie de coronavirus. Des milliards de personnes étaient contraints de célébrer chez eux le passage au Nouvel An.
Cela n’a pas empêché le monde de fêter l’arrivée de 2021 avec des spectacles de feux d’artifices, malgré les restrictions et avec moins de foule que d'habitude.

 

À Sydney, le célèbre feu d’artifice du Nouvel an a été tiré au-dessus de la Baie, mais en l’absence quasi-totale de spectateurs:

 

 

A Dubai, un feu d'artifices sur Burj Khalifa: 

 

Bangkok célèbre le passage à 2021 en utilisant 20.000 explosifs écologiques, fabriqués à partir de riz gluant, lancés au-dessus du fleuve Chao Phraya.

 

 

 

A Berlin, des feux d'artifices malgré le lockdown:

 

 

 

 

New York a accueilli, comme il est de tradition, le Nouvel An à Times Square mais, en raison de la pandémie de coronavirus, la célèbre place de Manhattan est restée fermée au public pour la première fois depuis des décennies.

 

 

 

A Londres, quelques dizaines de fêtards seulement se sont présentés sur la Place du Parlement pour écouter le carillon de Big Ben.