L’union régionale du travail à Béjà a dénoncé hier, dans un communiqué, l’opposition de certaines personnes à l’enterrement d’une victime du coronavirus dans un cimetière Mjez el Beb.
L’union a considéré que « ce comportement inacceptable prouve l’ignorance vis-à-vis à la maladie et une peur injustifiée. »
L’union a dénoncé aussi « l’inaction des autorités face à ces comportements » et « d’avoir cédé aux demandes des protestataires qui sont contraires aux valeurs islamiques. »
Le communiqué a demandé aussi l’ouverture d’une enquête.