Le président de l'association des magistrats tunisiens Anas Hamaidi a déclaré jeudi, que « le ministère des Affaires Etrangères, la présidence du gouvernement, la présidence de la République, le ministère de la Justice et le Conseil provisoire des magistrats ont été informés de la visite du président d’honneur de l’Union internationale des magistrats (UIM), mais ils ont tous refusé de le rencontrer. »
Lors d’une conférence de presse, Hmaidi a indiqué que « ce comportement nuit à l’image de la Tunisie et cela va être reporté à l’union internationale. »
Par ailleurs, il a ajouté qu’ « un nouveau groupe de magistrats vont rejoindre la grève de faim, alors que trois autres sont déjà dans un état grave, dont un en soins intensifs. »