Le membre du Conseil du comité de l'Instance supérieure Indépendante pour les élections (ISIE) Mohamed Tlili Mansri a considéré que « selon le calendrier présenté, on est entré en phase de risque électoral, dont la consécration de 5 jours au transport des produits électoraux à 47 pays dans 5 continents, avec un délai d’inscription sur 17 jours, chose qui est quasi impossible. »
En marge des travaux du comité de l’ISIE, Tlili a déclaré « qu’il est difficile d’approuver le projet du calendrier relatif au référendum national. »
Il a appelé par ailleurs, à tenir une rencontre avec le président pour assurer la réussite du référendum.