Le membre du Conseil du comité de l'Instance supérieure Indépendante pour les élections (ISIE) Mohamed Tlili Mansri a assuré que « 10 jours ne sont pas suffisants pour enregistrer 2 millions d’électeurs », indiquant qu’il y a un manque législatif et un flou qui plane sur l’opération. »
Lors de son intervention dans Studio Shems, jeudi 26 mai, Manseri a déclaré que « le conseil du comité attend l’intervention de la présidence d la République afin de lever l’ambigüité et rectifier les mesures réglementaires. »