Le tribunal militaire a condamné, dans l’affaire dite de l’aéroport, Seifeddine Makhlouf et Nidhal Saoudi à 5 mois de prison, Mehdi Zaghrouba à 6 mois de prison, Mohamed Affas et Meher Zaid à trois mois de prison. Abdellatif Aloui a bénéficié d’un non lieu.

Dans une publication, mardi, sur sa page Facebook, Samir Dilou, membre du collectif de défense des personnes impliquées dans cette affaire, a précisé qu’à l’exception de Meher Zaid, les autres sont accusés d’outrage à un fonctionnaire public.

Ces jugements ont été rendus par contumace contre Meher Zaid et Lotfi Mejri.

Dilou a ajouté qu’auparavant, la Justice judiciaire, en charge de l’affaire, avait décidé le classement de l’affaire en ce qui concerne Nidhal Saoudi, Mohamed Affas et Abdellatif Aloui.

Dans une précédente déclaration, Samir Dilou avait expliqué que le tribunal militaire de première instance de Tunis a décidé de consacrer le procès du lundi 16 mai 2022, aux délibérations et au prononcé du verdict sans passer par l’audition des accusés ni entendre les plaidoiries de la défense.

En mars 2021, des députés du parlement dissous et de la Coalition al-Karama, se sont rendus à l’aéroport Tunis-Carthage pour protester contre l’interdiction de voyage faite à une femme fichée S-17. Ils ont provoqué une altercation et agressé physiquement et verbalement des sécuritaires de l’aéroport.