Les salariés de la société de production confisquée ” Cactus prod ” ont menacé mercredi d’entamer une grève de la faim et d’observer un sit-in devant le siège du gouvernement à la Kasbah ” si l’on ne répond pas à leurs revendications “.

Les journalistes et employés de Cactud prod observent déjà un sit-in ouvert depuis une semaine dans les locaux de la société, en assurant la continuité du travail, pour réclamer leurs droits et la pérennité de l’entreprise.

Walid Bourouis, journaliste et ancien syndicaliste, a déclaré à l’agence TAP que Cactus prod vit aujourd’hui une situation critique en raison de l’accumulation des dettes, qui ont dépassé les 14 millions de dinars, ainsi que des nombreuses saisies opérées par voie de justice.

Il a accusé la direction et la gérante récemment révoquée d’avoir ” contribué à alourdir la dette ” et de ” poursuivre aujourd’hui la politique de harcèlement pour couler la société “.

” Nous attendons la réponse du ministère des Affaires sociales, sachant que le ministre nous a assuré que nos salaires, avantages et primes seront versés et qu’une personne qualifiée sera désignée pour sauver la société “, a souligné Bourouis.
Il a expliqué que les créanciers ne peuvent plus attendre et que plusieurs plaintes ont été déposées contre Cactus prod, faisant porter la responsabilité de la situation à l’Etat.