Le ministère de la Santé a annoncé mercredi qu’il prendra toutes les mesures juridiques nécessaires contre les auteurs des agressions multiples ayant ciblé le personnel médical et paramédical travaillant dans les différents établissements de santé publics et privés et ayant empêché le bon déroulement du travail.

Dans un communiqué publié sur page officielle, le ministère rappelle que l’outrage à un fonctionnaire public lors de l’exercice de ses fonctions est une violation punie par le code pénal.

En outre, le ministère réaffirme son rejet à toute forme de violence ciblant ses fonctionnaires lors de l’exercice de leurs fonctions.