Les résultats de la coopération technique ont augmenté de 59% en 2021 par rapport à 2020, année durant laquelle ont été enregistrés 2486 recrutements, contre 1562 délégués l’année précédente.

Le secteur de la santé, selon un rapport publié récemment par l’Agence tunisienne de coopération technique, occupe la plus grande part en termes de recrutement, puisqu’il a enregistré 978 recrutements, soit 39% du total des recrutements, suivi du secteur de l’éducation avec 409 recrutements.

Les secteurs de la santé et de l’éducation ont été suivis par le secteur des services avec 334 recrutements, des activités culturelles, sociales et sportives avec 231 recrutements, puis de l’administration avec 155 recrutements, suivi de l’informatique, médias et communication avec 123 recrutements.

Les pays arabes ont obtenu la plus grande part des affectations avec 1 004 postes, soit 40 %, suivis des pays européens avec 940 recrutements, suivis des pays américains et asiatiques avec 347 recrutements, puis des pays africains avec 127 recrutements.

L’Allemagne occupe la première place parmi les pays recruteurs avec 394 recrutements, dont 368 cadres paramédical, suivie de la France avec 336 recrutements, notamment dans le domaine de l’informatique, de la santé, de l’administration, de la gestion, des services et des professions libérales, et puis le Royaume d’Arabie Saoudite, avec 319 recrutements de cadres dont la plupart sont des cadres enseignants de l’éducation sanitaire et dans le domaine des activités culturelles et sportives.

Le Canada suit l’Arabie saoudite avec 314 recrutements dans les domaines de la para médecine , de l’éducation, des services et des professions. Les Émirats arabes unis a quant a elle recruté 250 cadres, la plupart issus de cadres de l’éducation, quant au Qatar, il a recruté 205 cadres, la plupart des cadres paramédicaux.

Dans le cadre de la coopération bilatérale et tripartite et pour renforcer davantage les relations de partenariat entre les pays du Sud, 9 stages de formation ont été organisés pour 133 participants des pays africains et arabes, dont des visites d’étude pour 13 cadres de l’Agence Guinéenne de Coopération Technique afin de faire le point sur l’expérience tunisienne dans le domaine de l’exportation.

Trois visites d’études ont également été organisées au profit de 4 cadres des Comores, afin de prendre connaissance de l’expérience tunisienne dans le domaine de la coopération technique à travers l’Agence tunisienne de coopération technique.