« Actuellement, entre 10 et 15% des lits à oxygène, disponibles dans les secteurs public et privé, sont libres», a souligné, vendredi, le ministre de la Santé, Ali Mrabet.

Dans une déclaration aux médias en marge de la cérémonie de remise d’un don japonais d’équipements médicaux à la Tunisie, le ministre a précisé que le variant « Omicron » du coronavirus est moins dangereux que le variant « Delta » qui a causé la hausse du nombre de décès dus au coronavirus en Tunisie et la saturation rapide des lits à oxygène et de réanimation.

En outre, le ministre a souligné la nécessité de porter le masque et de terminer son schéma vaccinal, notamment par la troisième dose, pour éviter la contamination surtout que le variant « Omicron » se caractérise par sa forte propagation.