Le secrétaire général de l’Union générale tunisienne du travail (UGTT) Noureddine Taboubi a déclaré mercredi, que « le processus du 25 juillet doit se poursuivre dans le cadre de la coopération, » critiquant le traitement du président de la situation d’une manière individuelle.
En marge d’un workshop sur la réforme de la Société des Industries Pharmaceutiques de Tunisie (SIPHAT) en la présence de membres du gouvernement, Taboubi a déclaré que « le président s’est isolé et doit assumer sa responsabilité. »
D’autre part, il a renouvelé le refus de l’UGTT du « dialogue à travers des plateformes. »