L’Association tunisienne des parents et des élèves a adressé mardi une correspondance à la cheffe du gouvernement comportant un projet de code de l’éducation et l’enseignement visant la restructuration du secteur éducatif.

Le président de cette association Ridha Zahrouni a indiqué dans une déclaration à la TAP que ce projet de code est basé sur la révision de la loi d’orientation de 2002, actuellement en vigueur et des propositions de réformes urgentes dans ce secteur à moyen et à long terme qui seront appliquées immédiatement pour sauver l’école tunisienne.

Ce projet de code comprend des chapitres et dispositions sur le droit des élèves et leurs obligations, l’exploitation de l’espace scolaire et le choix de la langue pour l’enseignement des matières scientifiques au niveau des collèges et lycées secondaires, a-t-il affirmé

Zahrouni a passé en revue une vingtaine de proposition de réformes urgentes à moyen et long terme qui consistent notamment en la révision du temps scolaire pour permettre aux élèves d’exercer des activités sportives et culturelles en tenant compte des spécificités des élèves à besoins spécifiques, des élèves surdoués ou sans soutien familial

Il a appelé à la création d’un conseil supérieur de l’éducation et des associations de parents d’élèves dans tous les établissements éducatifs

La président de l’association tunisienne des parents et des élèves a souligné la nécessité de développer les connaissances des élèves en lecture, écriture et mathématiques au niveau de l’enseignement primaire et de renforcer l’infrastructure des établissements scolaires.