Les opportunités de coopération en matières de transport maritime d'infrastructure portuaire et de formation ont fait l'objet d'une réunion mixte, jeudi 23 septembre 2021, entre Moez chakchouk ministre du Transport et de la Logistique et Annik Girardin ministre française de la Mer, et ce en présence de son Excellence Monsieur André Parant l’ambassadeur de la République Française en Tunisie ainsi que des représentants de l’Agence Française de Développement et de l’ambassade de la république Française en Tunisie.
Moez chakchouk a bien présenté les orientations stratégiques relatives au développement du secteur maritime et portuaire en Tunisie visant à assurer les échanges commerciaux de son pays dans des meilleures conditions d’efficacité en termes de coût, de délais, de qualité et de maitrise de la chaine logistique entre la Tunisie et ses partenaires de l’Union Européenne notamment la France.
Chakchouk a passé en revue certains projets tel que le Port en eau Profonde et la Zone logistique d’Enfidha, le pôle pétrochimique au port de la Skhira, le programme de développement d’activités non polluantes au port de Sfax ainsi que l’acquisition de six remorqueurs maritimes financés par l’AFD.
Le ministre a réitéré l’importance qu’il accorde pour la coopération entre la CTN et les sociétés de transport maritime françaises d'une part et entre l’IMFMM de Radès et les organismes français de formation d'une autre part, exprimant son souhait pour relancer les travaux de la commission mixte Tuniso-Française.
Accordant une importance cruciale au défis écologique, sécuritaire et numérique dans la réalisation des différents projets maritimes, Annik Girardin a donné un aperçu succinct relatif à la restructuration du secteur portuaire en France en l’occurrence le complexe HAROPA PORT fusionnant depuis le 1er juin 2021 les ports du Havre, de Rouen et de Paris et le grand port stratégique par Façade maritime ; la Manche-Mer du nord, l’Atlantique et la Méditerranée.