Les employés du service des urgences à l‘hôpital Rabta de Tunis, ont lancé mardi, un cri de détresse.
Le secrétaire général du syndicat de l’hôpital Abdelfattah Ayari a déclaré que « ce qui arrive à l’hôpital est inhumain, où 8 morts n’ont pas trouvé de place dans la morgue. »
Il a ajouté que « six infirmiers se chargent actuellement de 44 patients, dont 20 patients en réanimation. »