Le président de la commission des finances au parlement Haykel Mekki a déclaré vendredi, lors d’une visite au siège d’Al Karama Holding, a assuré l’existence de gardes pertes et une mauvaise gestion de l’argent public dans les sociétés confisquées. »
Dans une déclaration à Shems Fm, Mekki a ajouté que « les sociétés confisquées avaient une valeur plus importantes avant la confiscation. »
Il a tenu à insister sur la nécessité d’enquêter sur ces sujets et à juger les responsables.