La ministre de la Justice par intérim, Hasna Ben Slimane, a participé, lundi, par visioconférence aux travaux du 14e Congrès des Nations unies sur la prévention du crime et la justice pénale qui se tient du 7 au 12 mars 2021 à Kyoto, au Japon.

Cité dans un communiqué du ministère de la Justice, Hasna áÂen Slimane a souligné le rôle de l’organisation des Nations unies et en particulier de l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (ONUDC) dans le renforcement de la coopération internationale et le soutien des efforts visant à mettre en œuvre les conventions internationales dans ces domaines.

Elle a, dans ce sens, affirmé son soutien aux interventions du groupe africain ainsi que du groupe des 77 et de la Chine en ce qui concerne notamment la lutte contre le terrorisme qui commande, selon elle, de concerter les efforts internationaux et régionaux pour combattre ce fléau.

Sur un autre plan, Hasna Ben Slimane a évoqué les efforts déployés par la Tunisie pour renforcer la coopération internationale en matière de justice pénale dont l’initiative qu’elle a proposée durant sa présidence en janvier dernier du débat public à distance de haut niveau au Conseil de sécurité sur la lutte contre le terrorisme et l’extrémisme violent.

L’accent a été mis également sur l’importance de mettre en application la Convention des Nations unies contre la criminalité transnationale ainsi que les engagements pris dans le cadre de la Convention des Nations unies contre la corruption, outre l’intensification des efforts garantissant la restitution des biens mal acquis.

La ministre de la Justice par intérim a souligné en conclusion l’importance de la déclaration qui sera publiée au terme du Congrès de Kyoto sur la prévention du crime et la justice pénale dans la garantie de la mise en œuvre de l’Agenda 2030 du développement durable.