La ministre de la Femme Imen Houimel a assuré la hausse du taux de violence envers les femmes pendant la pandémie du coronavirus.
Elle a déclaré que « le ministère recevait environ 3500 alertes par an, mais ce chiffre a augmenté atteignant les 13.500 alertes pendant le premier confinement général en 2020. »