Le directeur de l’Institut Pasteur Hechmi Louzir a assuré mercredi 3 mars, que « les personnes contaminées par le nouveau variant britannique du coronavirus a atteint les 5 cas, au Grand Tunis, Kasserine et Bizerte. »
Louzir a indiqué que « d’autres analyses sont en cours de séquençage. »