La Coalition ” Soumoud ” a appelé le chef du gouvernement Hichem Mechichi à démissionner après la mort du jeune Haykel Rachdi de la délégation de Sbeïtla, gouvernorat de Kasserine.

Selon Somoud, le jeune Haykel Rachdi, a été blessé au niveau de la tête par une grenade lacrymogène, en marge des manifestations anti-gouvernementales, avant de succomber.

Dans une déclaration rendue publique, ce mercredi, la Coalition a invité toutes les forces vives de la nation (partis politiques et société civile) à rejoindre le ” soulèvement populaire ” (janvier 2021) jusqu’au départ du gouvernement qui a-t-il accusé avait détruit le pays.

Soumoud ” a accusé le gouvernement de Hichem Mechichi d’avoir violé le droit de manifester ” pacifiquement “, ce qui va, s’est-il indigné, à l’encontre des articles 19 et 37 de la Constitution tunisienne. ” Soumoud ” a mis en garde contre tout retour des pratiques de l’Etat policier.

Par ailleurs, la coalition a plaidé pour la remise en liberté des individus arrêtés ” arbitrairement “, appelant à garantir les attributs d’un procès équitable pour les personnes dont leur implication dans des actes d’agression a été prouvée.