Le député Tahya Tounes Walid Jalled a considéré que « la soumission d’un remaniement ministériel au parlement est une mauvaise hérésie politique et un moyen pour le chantage des chefs des gouvernements. »
En marge d’une plénière consacrée au vote de confiance aux nouveaux ministres, Jalled a ajouté que « le vote de confiance ministre par ministre est une accaparation des prérogatives du chef du gouvernement. »