L’avocat Imed Ben Halima a assuré lundi 8 août, que « le président de la République Kais Saied a été induit en erreur au sujet de la suspension de 57 magistrats.»
Invité de Houna Shems, Ben Halima a appelé le président à « corriger l’erreur au lieu de s’y prolonger. »
Il a indiqué qu’il est «en possession d’indices qui prouvent que Kais Saied est en colère car les dossiers des magistrats suspendus n’ont pas été bien examinés.»
« On ne peut pas parler de justice indépendante et courageuse dans le cadre du décret 35.»