Le porte-parole de la Ligue tunisienne sécurité et citoyenneté, Moez Debbabi, a déclaré que « la commission des analyses financières à la Banque Centrale a déposé devant la justice les dossiers de 36 associations pour soupçons de corruption d’une valeur de plus 50 millions de dinars. »
Lors de son intervention dans Studio Shems mardi 28 juin, Debbabi a indiqué que « 250 associations sont classées très dangereuses. »
Comme il a assuré que « sur 26 mille associations en Tunisie, le ¼ est actif hors la loi ou pour les partis politiques. »
Il a aussi révélé que « 1500 milliards sont entrés en Tunisie sans connaître leurs destinations. »