Le professeur en droit et ancien ministre de la Justice, Sadok Chaabane a déclaré que « le président de la République Kais Saied a sauvé le pays le 25 juillet, et a même sauvé le mouvement Ennahdha et les partis politiques de l’opposition. »
Invité de Studio Shems, vendredi, Chaabane a assuré que « l’article 80 de la Constitution de 2014 a été élaboré pour que le président de la République intervient en cas de danger imminent. »
Il a indiqué que « le danger imminent venait du parlement. »