Le secrétaire général adjoint à l’Union Générale du Travail Samir cheffi a considéré que « la composition du comité consultatif des affaires économiques et sociales est limitée à certaines organisations, qui ne sont pas capables d’élaborer un projet dans l’intérêt des Tunisiens. »
Invité de la Matinale de Shems Fm, jeudi, Cheffi a assuré que « ce comité, selon sa composition annoncée, est incapable d’élaborer une nouvelle Constitution pour le pays dans un délai de deux semaines, et dans la cadre de cette situation exceptionnelle. »