Invité de La Matinale de Shems Fm, le président du parti « La Tunisie en avant » Abid Briki est revenu sur sa rencontre avant-hier, avec le président de la République Kais Saied, au palais de Carthage.
Briki a déclaré que « le président lui a assuré qu’il ne peut pas exclure les partis politiques du paysage politique. » Il a indiqué par ailelurs que « la Tunisie est dans une phase dangereuse et que le dialogue reste le dernier espoir. »
Briki a estimé que « le dialogue doit se tenir selon certaines conditions, assurant que la construction ne peut pas se faire sans les partis politiques. »
En s’adressant au président, il a déclaré : « la renonciation pour trouver une solution est un signe de force, » s’interrogeant en même temps sur « le sens du comité consultatif pour une nouvelle République. »