L’avocat et membre de l’Association des Jeunes avocats Nidhal Salhi a déclaré que « l’assignation à résidence adoptée par le président Kais Saied est un retour en arrière. »
Invité de Studio Shems, vendredi, Salhi a ajouté qu' « il n’est pas question de revenir sur les acquis de la révolution relatives aux droits et libertés. »
Il a indiqué que les jeunes avocats ont appelé à dissoudre le Conseil Supérieur de Magistrature, pour avoir camoufler les affaires de terrorisme.