Le secrétaire général adjoint de l'Union Générale Tunisienne du Travail (UGTT), Samir Cheffi, a assuré mercredi, que « le parlement sous sa forme de 2019 fait partie désormais du passé et ne reviendra pas. »
Invité de La Matinale de Shems Fm, Cheffi a insisté sur « la nécessité de tenir des élections anticipées. » Il a considéré que « le grand test aura lieu après le 25 juillet. »
Le syndicaliste a insisté sur le rassemblement de toutes les parties pour trouver une sortie de crise, tout en mettant l’accent sur le rôle du président de la République Kais Saied dans le rassemblement.