Le député au parlement suspendu Walid Jalled a considéré mardi que « le président Kais Saied est en partie responsable de la dégradation du paysage politique avant le 25 juillet. »
Invité de Studio Shems, Jalled a déclaré que « Kais Saied joue contre lui-même et que la Tunisie se dirige vers l‘inconnu. »
Il a par ailleurs, imputé une grande partie de la responsabilité de la dégradation du paysage politique avant le 25 juillet, au président du parlement Rached Ghanouchi. »
Pour lui, Rached Ghanouchi a échoué dans la gestion du parlement.