La vice-présidente du Syndicat des journalistes tunisiens (SNJT) Amira Mohamed a demandé vendredi, au président de la République de clarifier « la réglementation des médias et de la publication, » comme annoncé dans le décret présidentiel relatif aux mesures exceptionnelles.
Invité de Houna Shems, Mohamed a annoncé que le SNJT craint le retour de la répression de l'information et des médias.
Elle a par ailleurs, dénoncé la politique de communication de la présidence de la République, sa manière de traiter avec les journalistes et l’absence de l’information.
Elle a indiqué que « Kais Saied n’a tenu aucune conférence de presse depuis qu’il a occupé son poste de président, sauf pour les 100 jours. »
Elle a assuré que « la liberté de la presse est menacée depuis 2011 »