Le secrétaire général du mouvement Echaab Zouhair Maghzaoui a indiqué, jeudi, que les mesures exceptionnelles annoncées par le président Kais Saied par décret présidentiel n°2021-17, constituent « des réformes politiques importantes qui sont revendiquées par les différents acteurs politiques et même par certains opposants au président Saied ».


Dans une décaration à l’agence TAP, Maghzaoui a estimé que les mesures exceptionnelles annoncées mercredi soir par le président de la République sont venues concrétiser le discours qu’il avait prononcé, lundi dernier, à Sidi Bouzid et activer les revendications de dissoudre le parlement et amender la Constitution.

Kaïs Saïed a décidé, mercredi, par décret présidentiel des nouvelles mesures exceptionnelles comportant 23 articles répartis sur quatre chapitres.


Sur le chapitre relatif au système politique, Maghzaoui a estimé qu’il constitue une menace pour l’Etat et pour son unité et a entravé son fonctionnement normal, d’où, a-t-il dit, l’importance d’y introduire des amendements en mettant à contribution les forces et les organisations nationales.

Le secrétaire général du parti Echaab a appelé, toutefois, à fixer la durée de l’étape exceptionnelle et les dates des prochaines élections.