Le dirigeant au sein du mouvement Ennahdha Samir Dilou a déclaré mercredi, que « la question actuelle consiste à faire réussir les déclarations et la participation du mouvement dans la résolution de la crise. »
« La joie des tunisiens pour les décisions du président de la République et le saccage des sièges du mouvement Ennahdha ne sont pas des événements anodins.» a-t- il ajouté lors de son intervention dans Houna Shems.
Dilou a indiqué par ailleurs que « le peuple ne va pas imputer la responsabilité de 10 ans de gouvernance en distinguant les parties. »
Quant à l’écartement de certaines personnes du mouvement, Dilou a assuré que « ceci n’est pas un choix mais une obligation, il faut bien apprendre des leçons du passé. »