Le membre de la haute autorité indépendante de la communication audiovisuelle (HAICA), Omar Oueslati a considéré que les dernières nominations à la tête de la radio Shems Fm et de l’Agence TAP sont « parachutées. »
Invité de Houna Shems jeudi, Ouesleti a assuré que « ces nominations participent à approfondir la crise des médias, notamment en l’absence d’une vision de réforme dans ces établissements. »
« Tous les gouvernements successifs sont au courant de cette crise, mais ils veulent affaiblir le secteur pour faciliter son exploitation et contrôler son contenu. »a-t-il ajouté.
Quant au processus de cession de la radio Shems Fm, Ouesleti a assuré que « l’opération avance avec le nouvel investisseur. »
Il a indiqué que « l’avancement de cette opération a été entravé à cause des tensions et des nominations parachutées. »