L’agence Afrique Tunis Presse (TAP) vit actuellement des tensions, suite à une tentative d’investiture du Directeur Général Kamel Ben Younes avec la force publique.
Lors de sn intervention sur les ondes de shems Fm mardi, le journaliste à la TAP Hedi Herizi a assuré que « la police les a interdit de filmer et a agressé certains d’entre eux. »
« la sécurité de tous nos collègues est menacé après l’entrée par effraction de la police à l‘agence. »a-t-il ajouté.
Rapelons que le personnel de l’agence TAP observe depuis le 6 avril, un sit-in ouvert pour protester contre la nomination de Kamel Ben Younes à la tête de l’agence de presse. Une nomination considérée comme « ouvertement politique et partisane.»