La vice-présidente du Syndicat des journalistes Tunisiens Amira Mohamed a assuré, jeudi, « qu’un parti politique œuvre à contrôler les médias. »
Invitée de La Matinale de Shems Fm, Amira Mohamed a assuré que « ce parti veut garantir sa victoire pour les prochaines élections. »
En s’adressant au chef du gouvernement Hichem Mechichi, Mohamed a déclaré que : « les nominations partisanes et politiques vous rende ennemi de la liberté d’expression. »
La syndicaliste a appelé le gouvernement à revenir sur les nominations parachutées à la tête de la radio de Shems Fm et l’Agence Tunis Presse, « ce dernier est connu pour sa proximité du mouvement Ennahdha. »

 
Notons que les employés de Shems Fm sont en sit-in depuis 25 jours, contestant la nomination de la journaliste Hanen Ftouhi à la tête de la radio.
Le personnel de l’agence TAP Tunis-Afrique-Presse ont entamé, mardi, un sit-in ouvert pour protester contre la nomination de Kamel Ben Younes à la tête de l’agence.