Le ministre des Affaires Sociales Mohamed Trabelsi a considéré mardi, que « les protestations sont une forme du développement de la démocratie et le résultat de la liberté. »
Invité de Houna Shems, le ministre a ajouté que « ces protestations sont la prolongation des protestations de 2011, avec l’apparition de nouvelles catégories de protestataires, qui sont les jeunes et les mineurs. »
Trabelsi a estimé que « ces protestations sont les résultats de plusieurs facteurs, dont la crise économique et l’épidémie du coronavirus. »