Le chef du Conseil Echoura du mouvement Ennahdha, Abdelkerim Harouni, a commenté l’appel du secrétaire général de l'Union Générale du travail (UGTT) quant à la tenue d’élections anticipées, dans le cadre de cette situation économique et sociale que traverse le pays, déclarant: "Parler d'élections anticipées est prématuré et cela ne devrait pas être précipité.»
Harouni a également ajouté que : « Ennahdha n'a pas peur des élections anticipées. Cependant, nous chercherons à trouver une solution, nous pouvons recourir à des élections anticipées, si les conditions sont favorables, y compris le changement du système électoral. »