Le député du bloc démocratique et dirigeant au sein du mouvement Echâab Haykel Mekki a déclaré jeudi que « le mouvement ne soutiendra pas une personne, dont une affaire de conflit d’intérêts ou de corruption sont confirmées à son encontre. »
Invité de La Matinale, Mekki a ajouté « qu’il est injuste que le chef du gouvernement Elyes Fakhfakh soit condamné avant la révélation de la vérité. »
Il a appelé à laisser les commissions, les institutions de contrôle et les comités nationaux de lutte contre la corruption faire leurs rôles. « c’est après cela que Echâab va prendre position. »